Réaménagement de la Place d'Armes

La nouvelle Place d'Armes

La Municipalité d’Yverdon-les-Bains a lancé, en 2012, le projet de réaménagement de la Place d’Armes. Lieu central de la ville, ce site emblématique, parcouru chaque jour par des milliers de piétons, cyclistes et automobilistes, connaîtra une véritable révolution.

La Municipalité a présenté le mercredi 16 novembre 2022 le projet redimensionné du parking souterrain de la Place d’Armes. Après la prise en compte des remarques et objections du Canton, formulées l’an dernier lors de la procédure d’examen préalable (préavis négatif à la construction d’un parking souterrain de 1000 places), la Municipalité a dû revoir le projet de parking et revoir son dimensionnement à la baisse. Elle a pour objectif de réaliser un « hub de mobilité » qui prenne en compte les besoins en stationnement pour les voitures, les deux-roues motorisés et les vélos. Le redimensionnement du parking permettra en outre d’améliorer la couverture végétale du parc paysager de surface.

 Concernant l’offre en stationnement pour le transport individuel motorisé (TIM), la Municipalité souhaite accompagner le transfert modal, qui est l’une des principales thématiques du projet d’agglomération et du plan climat, en proposant les objectifs suivants :
  • D’ici à 2035 ou à la date de mise en service du parking de la Place d’Armes, l’offre du centre-ville sera conforme aux normes VSS et proposera 730 places de parc + 100 places pour les besoins en P+R. A cet horizon de mise en service du parking, 310 places de stationnement seront supprimées pour se conformer aux planifications supérieures.
     
  • D’ici à 2050 l’offre du centre-ville devra se conformer au projet d’agglomération et au plan climat en réduisant le stationnement à 430 places de parc. Entre 2035 et 2050, la suppression progressive de 400 places de stationnement supplémentaires est prévue L’espace public ainsi gagné en surface permettra de renforcer la piétonisation du centre-ville et l’apaisement de celle-ci.

 

Non, la ville va supprimer 310 places de stationnement en lien avec la construction du parking. Sur les 1'040 places actuelles, 400 seront maintenues en surface à l’ouverture du parking pour les usagers du centre-ville et les habitants. Le maintien de ces places sera remis en question à l’horizon 2040-2050.

Le 1er projet prévoyait 2 emplacements aux extrémités de la place de la Gare. Il faut reconnaitre qu’il y avait une inégalité dans l’offre et la localisation du stationnement pour les motos et scooters. Concernant les vélos, le besoin en places couvertes et sécurisées est très important. En intégrant les deux roues (motos et vélos) dans le hub de mobilité, la Municipalité entend offrir une infrastructure à tous les usagers du centre-ville et de la gare et renforcer les déplacements multimodaux.

Dans le courant de l’été 2022, la Municipalité avait annoncé la modernisation et l’extension des ateliers CFF qui va permettre le maintien de plus de 650 emplois. Dans le cadre des travaux et en lien avec la transformation des ateliers, une majeure partie des 200 places P+R situées le long des voies CFF seront supprimées. La municipalité a donc décidé de maintenir cette offre P+Rail à proximité de la gare.

Non, Le projet de Font-Gare est en cours de planification et le besoin en stationnement devra être réalisé à l’intérieur même du périmètre du projet. La Municipalité a donc décidé de ne plus associer les besoins en stationnement de ce projet avec celui du hub de mobilité. Les raisons sont liées aux phasages des projets et aux inconnues en terme de programme, de partenariat et de calendrier.

L’étude du projet est basée sur les attentes de la population synthétisée dans le processus participatif Deppar effectuée en 2013. La nouvelle place d’Armes reprendra le principe historique d’un grand espace vide végétal, telle que la place l’était par le passé. En même temps, elle y intègrera les fonctions urbaines nécessaires aujourd’hui. On y trouvera un jardin fleuri, une place de jeu, un espace pour le marché, un espace pour accueillir les manifestations, ou encore des éléments aquatiques.

L‘esplanade des Remparts sera entièrement redessinée, puisque cet espace sera aménagé en zone de rencontre (circulation automobile limitée à 20 km/heure). Le parvis des Remparts accueillera les terrasses à proximité des commerces et du centre historique et le marché hebdomadaire, alors que la Promenade Auguste-Fallet pourra accueillir diverse activités ponctuelles durant l’année.

Au centre de la place, un grand espace vert libre offrira un dégagement de qualité, encadré par le Collège de la Place d’Armes et le Casino-théâtre qui se font face aux deux extrémités du parc. On pourra s’y rassembler pour une manifestation, s’y assoir, y jouer, ou simplement y passer pour rejoindre la gare. Traversant la place d’est en ouest, un plan d’eau de faible profondeur rappellera l’ancienne rive du lac, qui épousait le centre historique jusqu’aux corrections des eaux du Jura. En bordure de l’espace central engazonné, on trouvera divers types d’activités et jeux pour les usagers de tous âges.

Devant le théâtre, le projet propose un parvis jardiné qui permettra d’accueillir les visiteurs dans un contexte plus intimisteDes plantes en lien avec l’eau, offriront un caractère planté original.

Le kiosque à musique trouvera un nouvel emplacement sur la partie ouest du parc, sur une petite placette jardinée. Sa nouvelle position mettra en valeur la nouvelle entrée du Collège et préservera des vues dégagées sur les bâtiments emblématiques de la Place d’Armes. Agrémentés de petits arbres et de mobilier d’assise, les abords du kiosque offriront un espace de détente de qualité, à proximité du bassin cascade et de la nouvelle buvette.

Le projet de réaménagement de la place d’Armes est piloté par le Service des bâtiments pour la partie parking et par le Service de l’urbanisme pour la partie surface. La plupart des services de la Ville sont concernés par ce projet. Sécurité publique, énergies et travaux sont impliqués dans les travaux d’infrastructure, les aspects de mobilité et ceux d’entretien. Culture, Sports, Jeunesse et Économie collaborent au projet de surface afin que la future place devienne un lieu de rencontre propice à l’exercice de multiples activités.

INTERVIEW - JEAN-DANIEL CARRARD, SYNDIC

INTERVIEW - GLORIA CAPT, MUNICIPALE

Galerie photos

Descriptifs

1 – Les jardins du théâtre 

Les enjeux en termes d’espaces verts et de biodiversité sont au cœur du projet de la nouvelle Place d’Armes. La dimension généreuse du projet permettra la création de différents espaces et d’une palette de milieux diversifiés. Un jardin d’agrément occupera le parvis du théâtre et pourra accueillir une diversité d’usages. Il sera composé d’un écran végétal qui offre une palette riche et variée, de formes et de couleurs. Au deuxième plan apparaîtra le mail arboré de l’esplanade des Remparts, composé de d’arbres de taille plus imposante plantés en plein terre.

La palette végétale de la nouvelle Place d’Armes sera composée d’un mélange d’essences endémiques ou acclimatées de longue date dans le canton de Vaud, offrant une résistance à la sécheresse et au réchauffement climatique.

2 – Le kiosque à musique   

Construit en 1925 à proximité du Casino, le pavillon du kiosque à musique était destiné avant tout aux fanfares et aux chœurs locaux. Sa construction s’inscrit dans une série de pavillons de ce genre apparaissant entre les années 1880 et 1930 dans nos régions et qui animent les jardins publics ou les places urbaines.

Ce pavillon fait partie de l’histoire du lieu et la Municipalité souhaite son maintien sur la nouvelle Place d’Armes. Plusieurs emplacements ont été envisagés pour repositionner ce pavillon. Finalement, c’est sur une petite placette jardinée sur la partie ouest du parc que le kiosque trouvera son nouvel emplacement. Sa nouvelle position mettra en valeur la nouvelle entrée du Collège et préservera des vues dégagées sur les bâtiments emblématiques de la Place d’Armes. Agrémentés de petits arbres et de mobilier d’assise, les abords du kiosque offriront un espace de détente de qualité, à proximité du bassin cascade et de la nouvelle buvette. Plusieurs usages sont imaginés pour ce pavillon, plutôt de nature culturelle et évènementielle, qui doivent encore être précisés.


3 – Le grand bassin  

Le parc paysager sera bordé au sud par un grand bassin d’agrément. Traversant la place d’est en ouest, ce plan d’eau rappellera l’ancienne rive du lac, qui épousait le centre historique jusqu’aux corrections des eaux du Jura. Le plan d’eau de faible profondeur sera composé de 4 bassins indépendants, proposant différents types de fonctionnement et animations.

La profondeur des bassins sera adaptée aux enfants qui pourront y jouer sous la surveillance de leurs parents. Des aménagements construits à fleur d’eau dans les différents bassins offriront plusieurs expériences ludiques (pas japonais, gués ou petites îles au milieu des bassins).

4 – L’esplanade des Remparts

La nouvelle esplanade des Remparts sera composée par la promenade Auguste-Fallet revisitée, la rue des Remparts affectée en zone de rencontre, et le parvis des Remparts qui redonnera au front bâti historique un dégagement propice à des usages de détente, de manifestations ou festifs.

L’aménagement de la zone de rencontre permettra d'améliorer la qualité de vie et d’offrir plus de sécurité à tous les usagers. La circulation automobile sera limitée à 20 km/heures et canalisée au centre de l’espace, où se situeront les rampes permettant l’accès au parking souterrain. Les piétons seront prioritaires et pourront utiliser toute la chaussée. Plusieurs aménagements seront également dédiés aux cycles.

Des terrasses de cafés ou restaurants pourront prendre place sur le parvis des Remparts, en lien avec les commerces situés devant le front bâti. Des emplacements y seront réservés pour le marché hebdomadaire et mensuel, qui accueilleront les exposants et commerçants. La Promenade Auguste-Fallet sera aménagée afin de pouvoir accueillir des manifestations ou évènement plus occasionnels.


5 – Axonométrie 1

6 – Axonométrie 2


7 – Vue d'ensemble


Communiqué de presse

Le projet de réaménagement de la place d’Armes prévoit la réalisation d’un parking souterrain. Le parking sera réalisé sous la forme d’un partenariat public-privé avec la société Parking Place d’Armes SA, avec qui un contrat a été ratifié en 2018.

Les places de stationnement actuellement disponibles en surface, sur la Place d’Armes mais également dans un périmètre élargi, pourront être supprimées grâce à la réalisation du nouveau parking souterrain, permettant ainsi de redonner ces espaces aux piétons et augmenter les possibilités d’usage de l’espace public.

Les prochains jalons administratifs

Phase d’examen préalable au niveau cantonal
Retour des examens préalables et adaptations
Enquêtes publiques simultanée des 4 projets
Traitement des oppositions
Autorisation de bâtir
Préavis III au Conseil Communal

Ce projet aura plusieurs impacts sur les aspects de mobilité au centre-ville et permettra de :

  • Redonner la priorité aux piétons et aux cyclistes sur les espaces publics au centre-ville
  • Valoriser les espaces publics
  • Améliorer les conditions de circulation des transports publics à l’approche de l’interface de la gare
  • Dissuader le trafic transit du centre-ville tout en garantissant l’accessibilité au parking de la Place d’Armes et au secteur des Rives du lac.
Contact
Service des bâtiments
  • Av. des Sports 14, 3ème étage
    Case postale 1257
    CH-1401 Yverdon-les-Bains

  • Lundi au vendredi

    07h30 - 12h00 et 13h30 - 17h00

Vos référents(es)

Coordinateur du projet
Le Service des bâtiments
M. Guy Corbaz
024 423 63 00
guy.corbaz(at)yverdon-les-bains.ch

Pour les médias
La Communication institutionnelle
Mme Chantal Tauxe
024 423 62 11
chantal.tauxe@yverdon-les-bains.ch

Vous ne trouvez pas ce que vous recherchez ?