Pour quelle raison les travailleurs pendulaires ne peuvent-ils plus stationner dans les quartiers résidentiels, qui présentent pourtant des disponibilités intéressantes en termes de places de parc ?

Stationnement

La nécessité de définir des parkings destinés aux pendulaires répond à une triple préoccupation :

  • Restituer les places de parc aux habitants/visiteurs des quartiers
  • Réduire les nuisances générées par le trafic lié au stationnement
  • Limiter l’emprise du stationnement sur le territoire communal

La première émane des habitants eux-mêmes, qui ne trouvaient plus, en journée, de places disponibles dans leur quartier. L’impact se faisait sentir pour leurs visiteurs, les soins à domicile et même les livraisons de colis. Ensuite, le trafic généré par les flux des pendulaires, en heures de pointe, n’était plus acceptable dans certains quartiers, d’où la nécessité de définir des zones accessibles sans porter préjudice aux résidents, zones scolaires et autres zones faisant l’objet d’une modération du trafic. Enfin, limiter l’emprise du stationnement sur le territoire communal offre la possibilité de valoriser l’espace public (mise en valeur paysagère/urbanistique), d’améliorer la qualité/sécurité des itinéraires piétons et vélos, etc….

Retour à la liste

Vous ne trouvez pas ce que vous recherchez ?